vos commentaires

  • dom dans vos commentairesUn ouvrage divinement humain . . . ! et je citerais en guise de voeux ; la pensée sous forme...
  • Lydie dans vos commentairesJ'ai lu vos commentaires et j'y souscris entièrement, vous avez décrit ce livre avec enthousiasme et grand intérêt tout comme...
  • Dominique BESSIERES dans vos commentairesJusqu'à la mort de…. d’un des personnages .., je ne vous dirai pas son nom… et le départ des héros...
  • Jean-Luc Peiry dans vos commentairesLe Système est un thriller qui intéressera tous ceux qui observent avec un peu d’acuité le déclin de notre société...
  • Raymond Lila dans vos commentairesTel un Todd Anderson, Fergus, notre héros, attachant, se lève en dressant le poing à sa façon pour contrer le...

 

 

5 réflexions au sujet de « vos commentaires »

  1. Un ouvrage divinement humain . . . ! et je citerais en guise de voeux ; la pensée sous forme de haiku , du poète japonais Sawaki kin’ichi (1919- 2001) :”A l’horizon en offrande au ciel du matin un arc en ciel

  2. Jusqu’à la mort de…. d’un des personnages .., je ne vous dirai pas son nom…
    et le départ des héros vers un lieu sûr  je n’ai pas pu “lâcher” ce roman.
      Comment allaient ils pouvoir s’en sortir ? était ce possible alors que
    tout concourait à leur perte…
      Puis changement de décor de rythme d’ambiance. Moi  lecteur me voilà
    “embarqué” ailleurs…Non, je n’étais plus dans un thriller, non, le
    danger ne guettait pas à chaque coin de rue, non non, je n’étais plus
    aux States. J’avais quitté l’action pour un temps d’apprentissage, là on
    va dans la profondeur, Temps de maturation…
      Voilà, ce roman nous dit comment “sortir du cadre” _ vous vous rappelez
    ce casse tête qui nous proposait de joindre 9 points sans soulever le
    crayon ?_
      Comment sortir du système quand on a toujours vécu dedans ?
      Le monde que l’auteur  décrit est si proche du notre, si
    proche…..Nous y sommes presque ou nous y sommes sans le savoir puisque
    nous vivons dedans, nous PENSONS dedans.
      J’ai un souhait. Que beaucoup de Fergus émergent des générations qui
    viennent et nous prennent la main pour nous aider à sortir tous ensemble
    du cadre.

  3. Le Système est un thriller qui intéressera tous ceux qui observent avec un peu d’acuité le déclin de notre société consumériste et aspirent à ce que notre système thermo-industriel basé sur le profit immédiat, le gaspillage de ressources terrestres et l’aliénation des hommes soit transformé. L’histoire contée s’inscrit ainsi pleinement dans l’actualité. Elle montre l’absurdité d’un système où l’humain est finalement le premier aliéné, mais au sein duquel ses actes les plus communs servent à nourrir sa propre aliénation. Les trois héros du roman vont entrer en résistance et poser les bases d’un renversement de ce système pour l’émergence d’un monde nouveau où le bien-être de l’individu est au centre de toutes les prises de décision économiques, sociales et environnementales. La transformation résulte d’un changement de l’ensemble des composantes de la société rendu possible par la prise de conscience du lien qui unit chaque individu à tout être et toute chose. Point de salut donc dans l’individualisme forcené. Il s’agit au préalable pour chaque individu d’unifier les facettes physiques et spirituelles de son être de façon à créer les conditions d’émergence de ce nouveau monde et de l’accompagner dans son installation. Remarquablement écrit et conduit ce roman, outre le plaisir d’être tenu en haleine par une intrique passionnante, propose au lecteur un ensemble de réflexions de nature spirituelle, politique, économique, éducationnelle, sociétale et environnementale. Ce livre est une vraie source d’optimisme à un moment où l’on peut se sentir inquiet de l’ensemble des crises qui se profilent : crise sanitaire, crise économique, crise climatique et environnementale, crises de valeurs et crises de sens qui alourdissent nos journées ; et renverser cette inquiétude pour finalement nous pousser à mettre en œuvre ce changement.

    1. J’ai lu vos commentaires et j’y souscris entièrement, vous avez décrit ce livre avec enthousiasme et grand intérêt tout comme je m’apprêtais à le faire. Alors je ne vais pas redire ce qui l’a déjà été !
      Je me lance alors pour livrer quelque chose de personnel presque intime…. Plusieurs longs passages de ce livre m’ont emmenée haut, très haut dans un ressenti très profond et très fort comme lorsque j’écoute Nathalie Stutzmann chantant Haendel, ou en entendant un air de Monteverdi. C’est bien sûr de Beauté dont il s’agit, pas seulement de beauté artistique mais celle qui vous emmène en un voyage que vous n’auriez pas imaginé et qui vous transcende tant il est proche de vos rêves les plus beaux.
      Malgré toutes les apparences, nous sommes presque prêts pour ce nouveau monde. Cher Fergus.

  4. Tel un Todd Anderson, Fergus, notre héros, attachant, se lève en dressant le poing à sa façon pour contrer le système, cette société où l’argent est roi. Ce roman , à l’écriture très fluide nous fait voyager dans le but d’atteindre un monde meilleur. L’histoire s’enchaîne très bien et l’on a envie d’aller jusqu’au bout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *